Installation

IRIS

IRIS – Installation en bord de Garonne à Quinsac du 16 avril au 30 septembre 2016 dans le cadre d’un parcours mêlant Arts et Paysages.

Voir « Points de vue, Art et Paysage, Estey de la Jaugue » (programme des artistes et itinéraires des œuvres ci-dessous).

« Près de la Garonne, qui s’étend à perte de vue et où le regard s’abandonne, se trouve, installé entre deux arbres, un tondo irisé, couleur de nature.
Cet iris est fabriqué par l’assemblage de petits coussins moelleux en tissu cousus main. Ceux-ci représentent des feuilles de chêne qui, par analogie de formes, deviennent des mains.
Toile d’araignée, cible, piège à regard, il attire le promeneur vers un autre coin de nature. Il associe également l’intime au paysage environnant.
L’iris capte notre attention. Il déplace notre regard vers une autre portion de paysage, un autre point de vue. Mais il renverse aussi la perspective vers le spectateur. Cet oeil, personnification de la nature, nous regarde, nous attire,
pour nous toucher, nous caresser, nous consoler même.
L’iris, autrement appelé membrane arc-en-ciel, est dans la mythologie grecque petite fille de Gaïa, la Terre, et messagère bienveillante des dieux. Dans son sillage arc-en-ciel, elle fait la jonction entre le ciel et la terre et trace dans l’espace une promesse de beau temps…
Il s’agit aussi de convoquer en ce lieu les quatre éléments réunis dans l’iris, et d’interroger notre rapport à la nature. »

Conchi Paramo, 2016

Voir le « time lapse » de l’installation

Quinsac-Depliant-WEB-recto    Quinsac-Depliant-WEB-verso